Skip to content

[Cultures de l’Imaginaire – Europe] Compiègne : exposition Tolkien – centenaire 14-18

22 novembre 2014

Tolkien est connu pour ses oeuvres littéraires, mais saviez-vous que le père de Frodon et des autres personnages du « Seigneur des Anneaux », avait combattu dans la Somme en 1916 ? IL avait 24 ans et cet épisode de sa vie lui a inspiré des poèmes et des textes.

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie
La participation à la Première Guerre mondiale dans la Somme, en 1916 est le exposition intitulée « Tolkien et la Grande guerre, le fondement d’un mythe », au Cloître Saint-Corneille de Compiègne. L’événement se déroule jusqu’au 3 janvier 2015. 
Une exposition réalisée avec le concours et le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, du département de l’Oise, de la Bodleian Library, de l’Historial de la Grande Guerre, du Festival du Film de Compiègne, du label mission centenaire 1914-1918, du Comité « l’Oise se souvient ». Elle bénéficie de l’agrément du Tolkien Estate.
Vidéo :
Compiègne (60) : exposition Tolkien
Avec : Vincent Haegele, conservateur des bibliothèques de Compiègne; un reportage de Christelle Juteau, Bernard Godard et Sébastien Le Fur

Tlokien et la Grande Guerre

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, en août 1914, Tolkien est en vacances en Cornouailles ; il rédige peu après le poème « Le Voyage d’Éarendel », première graine de la future mythologie du Silmarillion. En rentrant à Oxford, il s’arrange pour s’entraîner dans les Officers’ Training Corps (en), ce qui lui permet de poursuivre en parallèle ses études afin d’obtenir son diplôme avant de devoir partir au front. […].

Tolkien devient sous-lieutenant dans les fusiliers du Lancashire et s’entraîne avec le 13e bataillon de réserve pendant onze mois à Cannock Chase, dans le Staffordshire. Durant cette période, il écrit à Edith : « les gentlemen sont rares parmi les officiers, et les êtres humains même sont rares ». Sachant son départ pour le front proche, il épouse Edith le 22 mars 1916 à Warwick. Transféré dans le 11e bataillon de services avec le corps expéditionnaire britannique, il arrive en France le 4 juin 1916. Par la suite, il écrit : « les officiers subalternes étaient abattus par douzaines. Se séparer de ma femme à ce moment-là […] c’était comme mourir.»

Tolkien sert comme officier de transmissions pendant la bataille de la Somme, participe à la bataille de la crête de Thiepval et aux attaques subséquentes sur la redoute de Schwaben (en). Victime de la fièvre des tranchées, une maladie transmise par les poux qui pullulent dans les tranchées, il est renvoyé en Angleterre le 8 novembre 1916. Ses amis Rob Gilson et G. B. Smith n’ont pas autant de chance : le premier est tué au combat le 1er juillet, et le second, grièvement blessé par un obus, meurt le 3 décembre.

Affaibli, Tolkien passe le reste de la guerre entre des hôpitaux et des postes à l’arrière, étant jugé médicalement inapte au service général. Son premier fils, John Francis Reuel, naît le 16 novembre 1917 à Cheltenham. Durant sa convalescence à Great Haywood, dans le Staffordshire, Tolkien entame la rédaction de La Chute de Gondolin, premier des Contes perdus.

Source Wikipédia

Source : Compiègne : exposition Tolkien – France 3 Picardie.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :