Skip to content

[Emploi – Recrutement] Les 7 erreurs qui font fuir les recruteurs de votre profil sur internet

16 janvier 2015

Que vous soyez à la recherche active d’un nouvel emploi ou simplement en veille, vous déplorez peut-être le peu de visites que génère votre profil LinkedIn ou Viadeo. Voici les 7 erreurs qui vous rendent peu visible sur les réseaux sociaux professionnels.

Les 7 erreurs qui font fuir les recruteurs de votre profil sur internet

1 Parce que vous choisissez mal vos mots-clés.

Il est spécialisé, en autres, dans l’optimisation de profils. Fondateur de l’agence Business on Line, Cyril Bladier aide les candidats, comme les entreprises, à accroître leur visibilité sur les réseaux sociaux. « La première erreur est souvent de négliger ses mots-clés, explique ce digital strategist. Sur LinkedIn, on vous propose de cocher des compétences, mais sur Viadeo, il faut renseigner cette case avec soin. Quand j’anime des ateliers sur la question, je suggère aux candidats de se mettre à la place des recruteurs pour imaginer les qualités recherchées. Cela les aide à mieux renseigner cette rubrique, comme l’ensemble de leur parcours. »

2 Parce qu’un directeur n’est pas une directrice.

Il en faut peu, parfois, pour qu’un recruteur passe à côté d’un bon profil. « En renseignant son profil et son parcours, il faut se rappeler que les moteurs de recherche sont très précis, poursuit Cyril Bladier. Un directeur n’est pas une directrice par exemple. » Sans être sexiste, un recruteur – ou une recruteuse –  tapera un profil de poste au masculin. « Donc une femme aura intérêt à varier ses formulations, au masculin et féminin, pour ne pas passer à côté d’un contact. »

3 Parce que vous n’avez pas posté de (bonne) photo.

C’est un autre grand classique. Parce que c’est l’une des erreurs les plus courantes, Patricia de Silans en a fait son affaire. « Un profil sans image est cinq fois moins consulté qu’un profil illustré », assure la responsable de l’agence Atout de Pro, spécialisée dans le conseil en image. Les futurs candidats sont prévenus. Reste encore à trouver une photo assez professionnelle pour servir votre profil, à moins de la faire prendre par un professionnel. « Avec une bonne photo, on peut générer 20 % de contacts supplémentaires. »

4 Parce que vous n’avez pas de réseau…

Pas la peine d’avoir des recruteurs parmi ses contacts pour décrocher un job. En revanche, il est intéressant de soigner la qualité de son réseau en fonction de ses objectifs. « Un recruteur va souvent acheter une licence et chercher par mot-clé, précise Céline Lappas, responsable RH au sein du groupe Danone. S’il arrive sur votre profil et voit que vous êtes déjà en contact avec des gens dans l’entreprise, cela peut être un plus. D’où l’intérêt d’élargir et de soigner son réseau après chaque rencontre, si possible avec des contacts dans le même secteur, voire les mêmes fonctions. »

5 …ou que vous négligez vos contacts.

Avoir un réseau, c’est bien. Mais l’entretenir, c’est mieux. « Pour attirer l’attention, il faut avoir une activité quotidienne, ajoute Céline Lappas. Idéalement, il faut participer à des groupes de discussion ou poster des articles. On peut aussi se contenter de les « liker », partager ou commenter. Grâce à cette activité, on apparaît en effet dans la « side line » de ses contacts et on se rappelle plus facilement à leur souvenir… »

6 Parce que vous n’avez pas d’abonnement payant ?

LinkedIn et Viadeo proposent chacun une version payante. Intéressant ? « L’avantage majeur de ces abonnements est de faire monter votre profil en tête de page des recherches, comme les liens sponsorisés de Google, reconnaît Vincent Giolito, directeur du cabinet NouvelleCarrière. Mais cet expert relativise aussi l’argument. « Comme sur Google, vous gagnez à travailler d’abord votre référencement naturel, c’est-à-dire à utiliser, pour décrire votre expérience dans votre profil, les mots qu’utilisent les recruteurs pour rechercher quelqu’un comme vous. Cela peut vous amener à la première place sans débourser un euro ! »

7 Parce que personne ne vous recommande.

« Ce n’est pas encore très français, mais LinkedIn, avec son côté anglosaxon, aime les profils avec des recommandations, analyse Céline Lappas. Si vous en avez, votre profil sera sans doute boosté sur les listes des recruteurs. » À condition d’utiliser l’outil avec soin. « Certaines recommandations tuent la recommandation », rappelle Cyril Bladier. Pas de recommandations croisées notamment ! « Il vaut mieux en avoir peu mais exclusivement rédigées par des supérieurs hiérarchiques et clairement axées sur vos compétences. Grâce à cela, un recruteur peut s’attarder sur votre profil… »

Source: keljob

Publicités

From → Articles

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :