Skip to content

[Culture – Cultures numériques] Art & Jeux vidéo

6 mars 2015

english version below 

2015 démarre sous le signe du jeu vidéo comme médium pour la conception d’œuvres hybrides entre installation, cinéma expérimental, jeu vidéo et fiction interactive ! Avec des ateliers game art et machinima en France et à l’étranger, des publications sur des artistes art et jeu vidéo et avec Kareron, une structure nouvellement créée pour promouvoir, produire et diffuser des œuvres entre art et jeu vidéo.

TOURNEE D’ATELIERS MACHINIMA

Le premier rendez-vous de 2015 était à la Haute Ecole des Arts du Rhin à Mulhouse, pour un atelier avec les étudiants en art et en design graphique, du 26 au 29 janvier. Le résultat du workshop a été exposé le 29 janvier dans le cadre des Tranches de Quai.
Du 8 au 18 février, j’étais en Egypte pour un marathon d’ateliers machinima game art sur le thème Frontières et migrations, accompagnée de l’artiste Ahmed El Shaer.

La tournée se poursuit avec les dates suivantes:
Un atelier avec l’artiste Julien Ferrato autour de la ville, de l’image temps réel et des jeux vidéo, à la compagnie, lieu de création à Marseille, du 3 au 6 mars
Puis un atelier Game art / machinima à l’Ecole des Beaux Arts de Paris, du 18 au 20 mars
Un atelier machinima avec un accueil en continu dans le MAC+, pendant le Festival Exit 2015, à la Maison des Arts de Créteil du 26 au 28 mars
Et enfin, pendant la Biennale d’Arts Numériques organisée par l’association Siana du 20 au 25 avril : 4 jours d’atelier aux Cinoches de Ris-Orangis, avec une projection des travaux réalisés dans le cinéma à l’issue de l’atelier.

PUBLICATIONS

Textes critiques d’œuvres d’artistes :
A portrait of the player, sur les portraits de joueurs de l’artiste Axel Stockburger, dans Blockbuster, Revolver publishing, Berlin, 2014
Where do i want to go today, sur la pièce Carjacked de Coll.eo, Concrete-press.org, San Francisco, 2013

Participation à la publication :
The antiAtlas of Borders, A Manifesto, co-écrit avec Cédric Parizot, Anne Laure Amilhat Szary, Gabriel Popescu, Thomas Cantens, Jean Cristofol, Nicola Mai, Joana Moll et Antoine Vion. Publié par le Journal of Borderland Studies
Toutes les publications d’Isabelle Arvers sur www.isabellearvers.com/textes

KARERON

Kareron est une structure créée en 2014 par Isabelle Arvers pour promouvoir, produire et diffuser des œuvres entre art et jeu vidéo.

Les œuvres d’artistes actuellement diffusées par Kareron sont :
Samira de Nicola Mai
, une ethnofiction art-sience qui raconte l’histoire de Karim, un migrant algérien transgenre vendant son corps en tant que Samira à Marseille. A la mort de son père, Samira doit subir une opération pour elenver ses seins et assumer son rôle de chef de famille.
Samira a été présentée au Musée de Tapisseries (Aix-en-Provence), à la Compagnie (Marseille), durant le festival Internazionale (Ferrare) et au Maxxi (Rome) dans le carde de l’antiAtlas des frontières.
> voir le trailer sur Vimeo
UKI Enter the Bionet de Shu Lea Cheang, une installation interactive projetant les joueurs dans un scénario de science-fiction où le BioNet reprogramme les émotions humaines. Les joueurs sont invités à se munir de capteurs et à tenter d’atteindre le même état physique et émotionel pour vaincre le BioNet.
Une version test a été présentée à l’Imaginarium de Tourcoing, et l’installation a été montrée à Bergen pendant leFestival Piksel.

Les différents ateliers et expositions proposés par Kareron :
Atelier Danse et Machinima avec Tidiani N’Dyaye
Atelier Games as colors on canvas avec Ahmed El Shaer
Atelier Borders and migration avec Ahmed El Shaer
Formation à l’animation d’ateliers machinima pour bibliothécaires
L’antiAtlas des frontières, un projet modulable d’expositions, colloques et performances

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

 

2015 will be marked by video game used to conceive hybrid artworks between installations, experimental cinema, video game and interactive fiction ! With Game art and machinima workshops, in France and abroad, publications about game artists, and with Kareron, a new non-profit organization dedicated to the promotion, distribution and production of works between art and games.

MACHINIMA WORKSHOP TOUR

The first meeting was at the Superior art school in Mulhouse, for a workshop with art and graphic design students, from 26th to 29th January. The results of the workshop were exhibited on January 29th, in the frame of Tranches de Quai.
From February 8th to 18th, I was in Egypt for a Game art and Machinima workshops marathon on borders and migrationwith the artist Ahmed El Shaer.

The tour continues with the following dates:
A workshop with the artist Julien Ferrato, on city, real time images and video games, at la compagnie, a contemporary creation space in Marseille from March 3rd to 6th.
Then a machinima / game art workshop at the Fine Arts School of Paris, from March 18th to 20th.
A workshop with continuous public reception at the Mac+, during the Exit Festival 2015 at the House of Arts in Créteil, from March 26th to 28th.
And lastly, a workshop from April 20th to 25th at the Cinoches in Ris Orangis during the Digital Arts Biennale organised by Siana association, with a screening of the films directed at the end of the workshop.

PUBLICATIONS

Critical texts on artistic works:
A portrait of the player, about the video gamer portrait by the artist Axel Stockburger, in Blockbuster, Revolver publishing, Berlin, 2014
Where do i want to go today, about the game artwork Carjacked by Coll.eo, Concrete-press.org, San Francisco, 2013
Participation to the publication:
The antiAtlas of Borders, A Manifesto, co-written with Cédric Parizot, Anne Laure Amilhat Szary, Gabriel Popescu, Thomas Cantens, Jean Cristofol, Nicola Mai, Joana Moll et Antoine Vion. Published by the Journal of Borderland Studies

all publications by Isabelle Arvers on www.isabellearvers.com/textes

KARERON

Kareron is a non-profit organization dedicated to the promotion, distribution and production of works between art and games.

Artworks diffused by Kareron are:
Samira by Nicola Mai
, an art-science ethnofiction telling the story of Karim, an algerian migrant transgender, selling sex as Samira in Marseille. After his father died, Samira has to remove surgically her breasts to assume his new role of head of the family.
In 2013 and 2014, Samira was shown at the Musée des Tapisseries (Aix en Provence), at la compagnie (Marseille), during the Internazionale Festival (Ferrare), and at the MAXXI (Rome) in the frame of the antiAtlas of borders.
>see the trailer on Vimeo
UKI Enter the Bionet by ShuLea Cheang, an interactive installation launching the gamers into a science-fiction scenario where the BioNet reprogram human emotions. The gamers are wired with biosensors and try to reach the same emotionnal et physical state in order to defeat the BioNet. In 2014, a test run was organised at the Imaginarium in Tourcoing, and the installation was shown in Bergen during the Piksel Festival.

Kareron proposes several workshops and exhibitions:
Dance and machinima workshop, with Tidiani N’Dyaye
Machinima workshop Games as colors on canvas, with Ahmed El Shaer
Machinima workshop Borders and migration, with Ahmed El Shaer
Training to machinima workshop for librarians
The antiAtlas of borders, a modular project of exhibitions, conferences and performances

 

Isabelle Arvers

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :