Skip to content

[Europe – Roms] France – Nord : Le Maire fait déverser de la boue sur le campement de Roms.

17 avril 2015

Haubourdin: la municipalité déverse de la boue sur le campement de Roms de Busignies, les bénévoles choqués (VIDÉO)

Ce jeudi matin, la municipalité d’Haubourdin a fait déverser de la boue devant le campement rom du chemin de Busignies. Deux camions pleins se sont succédé, un troisième a été stoppé. Le conseil général, de son côté, a porté plainte contre la nouvelle installation des familles.

Ils sont une petite vingtaine à contempler, impuissants, les camions dépêchés par la municipalité qui déversent de la boue devant les maisonnettes. Deux camions se succèdent, sous l’œil également de la police municipale d’Haubourdin. Ils parviennent à en arrêter un troisième. La terre, quasi liquide, a coulé le long du camp, à droite de l’entrée. « C’est de la terre humide qui vient des terrains agricoles », précise Bernard Delaby. « C’est une décharge illégale ! », s’exclame un associatif.

Les Roms étaient sous le coup d’une expulsion, mesure prise par le tribunal de grande instance de Lille : ils devaient quitter les lieux le 9 avril dernier délai. Nuance, précise Anne Dhalluin, du collectif Roms loossois, « ils devaient quitter les parcelles B71 et B72, appartenant à la Métropole européenne de Lille (MEL) ». Ce qu’ils ont fait… pour aller s’installer sur la parcelle juste à côté (lire en pages Région), appartenant au conseil général. Tout cela pour « gagner du temps », afin que les enfants terminent leur année scolaire.

Mais le Département ne l’entend pas de cette oreille. « On a eu connaissance ce matin que les Roms se déplaçaient entre les deux parcelles », indique-t-on au cabinet de Jean-René Lecerf, nouveau président du Département. Qui a vite déposé une plainte, afin d’engager une procédure de flagrance. Cela sert à « mettre en œuvre des moyens plus coercitifs », pour accélérer l’évacuation, « comme des saisies, des perquisitions, des gardes à vue, des auditions».

Le maire Bernard Delaby (divers-droite) n’attend pas. Comme il l’avait évoqué devant les associations, il a fait déverser de la boue. Au risque de choquer des Haubourdinois : « C’est complètement scandaleux, inacceptable ! Ils se sont fait justice eux-mêmes ! », s’indigne un riverain, Antoine Bardet. L’édile dit agir au nom des riverains : « « Est-ce que vous êtes là le soir, la nuit, quand ils brûlent des câbles, quand ils utilisent des tronçonneuses ? Les enfants ne peuvent pas dormir ! » Les bénévoles comptent venir avec des pelles ce week-end.

«On se moque de moi, de mon autorité!»
Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :