Skip to content

[Jeunesse – Traditions] Compagnons du Devoir – Charpentier : Une apprentie médaillée d’or.

17 mai 2015
115 heures de labeur auront permis à Noëllie Duperret   de façonné sa maquette.  Photo DR

115 heures de labeur auront permis à Noëllie Duperret de façonné sa maquette. Photo DR

Apprentie charpentier chez les compagnons du devoir à Gap, Noëllie Duperret, jeune Colombigeoise, a brillé au concours de meilleurs apprentis de France.

Jeune femme coquette, et charpentier par vocation. Pour Noëllie Duperret, ces deux traits de caractères n’ont rien d’incompatible, même si souvent les petites allusions fusent à l’adresse de ce petit bout de femme au prétendu métier d’homme. La jeune Colombigeoise vient de briller au concours relevé du Meilleur apprenti de France dans sa spécialité.

Inscrite au Centre de formation des apprentis de Marseille, Noëllie a décroché une médaille d’or au concours départemental des Bouches-du-Rhône, puis une médaille d’argent au niveau de la région PACA. « La médaille d’argent ne permet pas de concourir au niveau national, mais je ne m’attendais même pas à avoir une médaille. Je suis vraiment contente », clame celle qui a rejoint les Compagnons du devoir en 2014.

Après un baccalauréat professionnel au lycée René-Cassin à Mâcon, Noëllie voit plus grand, avide de mettre enfin la main à la pâte. « Au lycée, tout est très théorique, on ne pratique pas vraiment », regrette-elle. Ni une, ni deux, la bachelière embraye sur un CAP charpente en alternance chez les compagnons, à Gap.

En apprentissage dans une entreprise familiale, et en parallèle en cours à Marseille, la jeune femme prend vite ses marques. « J’ai choisi les compagnons pour voyager. Bouger permet de progresser énormément surtout dans ce métier, on se confronte à plein de styles d’architectures différents, on découvre beaucoup de méthodes d’une entreprise à l’autre. »

Une histoire de famille

La jeune Brionnaise a le goût du défi. Le concours du « MAF » semble tout indiqué. Son sujet en main, elle s’attaque à son premier chantier en solo, la maquette d’un raccord mansard et droit, une charpente de style parisien. 115 heures de labeur plus tard, sans compter les finitions, Noëllie livre son « bébé ». Une maquette qui officialise son adoption chez les compagnons et lui ouvre les portes du tour de France qui fait leur renommée.

« Je veux faire ça depuis toute petite, je n’ai jamais envisagé autre chose », clame la jeune Colombigeoise comme une évidence. L’environnement familial l’y prédestinait sans doute un peu, avec un père charpentier, et un frère déjà compagnon du devoir. Après son CAP en juin, Noëllie Duperret a jeté son dévolu sur le Nord pour sa prochaine destination.

Source : Colombier-en-Brionnais | Une apprentie médaillée d’or – Le Journal de Saône et Loire.

Colombier-en-Brionnais- Une apprentie médaillée d’or – Le Journal de Saône et Loire

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :