Skip to content

[Cultures de l’Imaginaire] LUKE SKYWALKER : MYTHOLOGIE PSYCHANALYTIQUE

9 octobre 2015

Arthur Leroy nous convie à un voyage. Les escales ? Les concepts de la psychanalyse. Le plan de route ? Star Wars et son récit mythologique. Au fil des pages, le plaisir de revivre des morceaux de l’aventure créée par George Lucas accroît l’appétit pour les idées majeures de la psychanalyse. Un carrefour inratable où retrouver culture et psychanalyse.

Arthur Leroy – Star Wars – Un Mythe Familial – Psychanalyse d’un saga

Arthur Leroy est-il un Jedi ? On finirait par le penser. Relever le défi d’expliquer les concepts de la psychanalyse au plus grand nombre demande un courage digne d’Obi-Wan Kenobi. Qui plus est, son écrit est fluide, didactique et clair, sans aucune trace d’arrogance.

Aussi, quiconque qui partage le goût pour ce récit mythologique contemporain qu’est la Guerre des Etoiles, trouvera des éclaircissements et des références consistantes pour appréhender plusieurs concepts essentiels à la psychanalyse.

Ce récit ne se déroule pas dans une galaxie lointaine à l’instar de la double trilogie, mais bien ici, en chacun de nous, dans les méandres du psychisme humain. Suivant ainsi les traces laissées par Sigmund Freud qui recourut aux mythes pour élaborer et exposer ses recherches – Totem et Tabou par exemple – Arthur Leroy utilise le mythe contemporain de La Guerre Des Etoiles pour exposer les concepts de pulsion, de rêve, de faux-self.

Les auteurs invités à ce passionnant périple sont Sigmund Freud, Jacques Lacan, Mélanie Klein, Didier Anzieu, Donald Wood Winnicott ou encore Joyce McDougall. A chaque abord théorique, le lecteur revit une partie ou un angle de l’épopée intergalactique imaginée par George Lucas. Le père évidemment occupe une place majeure : le père inconnu d’Anakin Skywalker, la révélation de Dark Vador sur sa paternité – « I am your father » – mais aussi le sauvetage du père par le fils.

Darth Vader s’est enveloppé de sa peur initiale et, par son apparence, la fait partager aux autres.

Chose importante, Arthur Leroy ne se cache pas derrière l’apparente pudeur des épisodes de Star Wars pour éviter la place que l’amour occupe dans ce mythe, comme dans l’esprit humain. Il défend avec justesse la place de la sexualité au cœur du basculement individuel et collectif que raconte précisément l’Episode III, et le lien qui existe entre amour, sexualité, adolescence et mélancolie.

Cet essai est donc à mettre entre toutes les mains, celles des fans de Star Wars comme celles des curieux de la chose psychique. Gageons qu’ainsi, la force obscure recule quelque peu.

LEROY A., Star wars Un mythe familial Psychanalyse d’une saga, Paris, ESF, 2015

Source : http://toutelaculture.com/livres/essais/luke-skywalker-un-guide-sur-la-voie-de-la-psychanalyse/

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :