Aller au contenu principal

Pourquoi Denise Vernay, sœur de Simone Veil et grande héroïne de la Résistance décédée en 2013 est-elle restée inconnue jusqu’à nos jours ?

11 août 2022

Denise Vernay née Denise Jacob le 21 juin 1924 à Paris s’engage dans la Résistance en 1943, à 19 ans, elle en est une figure emblématique dont les motivations majeures étaient simplement : « patriotisme et civisme ». appelée « Miarka » ou «Annie » par les Résistants et amis.
Elle parlait peu de ce qu’elle avait vécu et a toujours exigé, de tous ceux qui l’entouraient, la plus grande discrétion.
La famille quitte Paris en 1924 pour s’installer à Nice. Le père était architecte et la mère avait abandonné ses études. Fin juin 1940. Le 9 septembre, la Gestapo s’installe à Nice. Le nouveau « statut des Juifs » décrété par Vichy prive alors le père du droit d’exercer son métier.
En juillet-août 1942 les rafles pour arrêter les étrangers juifs s’intensifient. Au début de septembre 1943 Denise participe à un camp de cheftaines au sein du mouvement scout des Eclaireuses.
1943, à 19 ans, Denise, qui a reçu chez les éclaireuses le nom totémique de « Miarka », est accueillie d’abord chez cette camarade à Saint-Marcellin en Isère et rencontre un ami qui lui propose de se rendre à Lyon en tant qu’agent de liaison de la Résistance. elle plonge dans la clandestinité et devient sous le nom de « Miarka » agent de liaison du mouvement Franc-tireur. A bicyclette, elle glisse du courrier clandestin dans les boites aux lettres.
Février 1944, elle est depuis 7 mois à Lyon et on lui conseille, par prudence, de quitter cette ville : le 18 mars 1944, elle retourne à Nice où elle retrouve ses parents pour les 21 ans de sa sœur Madeleine. Ce fut sa dernière réunion de famille, car son père, sa mère, son frère et ses deux sœurs seront arrêtés, parce que juifs, dix jours plus tard et dirigés sur Drancy puis Auschwitz-Birkenau.
Denise, elle, est déportée au camp de Ravensbruck le 26 juillet 1944 car les Nazis ne savent pas qu’elle est juive sinon elle aurait été dirigée vers le camp d’extermination d’Auchwitz. Elle y sauvera la vie de déportées polonaises exténuées par les expériences médicales en subissant à leur place les interminables appels comme en témoigne Germaine Tillion dont elle fut l’amie et la secrétaire. Transférée à Mauthausen en mars 1945, elle sera libérée un mois après…
Denise Vernay, elle est née Jacob le 21 juin 1924 et décédée le 4 mars 2013, à 88 ans ; elle est la soeur aînée de Simone Veil.
Source : Informations prises à partir d’un texte de Margaret Ayroles.

Publicité

From → Articles

Laissez un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :